La société

Edito de Pascal Lenoble, administrateur délégué d’EURO TRAFIC

En 1988, j’ai succédé à mon père à l’aube de mes 26 ans en reprenant la société familiale alors en pleine expansion. A cette époque, la demande de transport était tellement forte qu’avec une bonne approche commerciale, il était aisé de doubler le chiffre d’affaires d’une année à l’autre.

Cinq ans après avoir repris le flambeau, nos frontières s’ouvraient ainsi que le panel de concurrents étrangers. Nos clients tantôt en restructuration, tantôt alléchés par les prix compétitifs que pouvaient leur offrir des transporteurs étrangers, nous mettaient face à un défi. C’est alors que j’ai orienté notre stratégie vers des marchés de niche : transports alimentaires, transports dédiés et/ou spécifiques, logistique intégrée, manutention et gestion de stocks pour compte d’autrui,… Certains clients allant jusqu’à nous confier leurs projets immobiliers de centre logistique.

Le succès de nos projets allié à notre volonté de performance et de dynamisme nous ont permis d’être récompensés par des prix et nominations aux concours tels que l’entreprise de l’année (2005), Trends-Gazelles (2004 et 2005)

Aujourd’hui, cette politique s’avère payante et nous permet d’être toujours présents en force malgré les difficultés du secteur et celles du monde économique de manière plus globale.

Chez EURO TRAFIC, nous recrutons des gens de la région et nous travaillons avec des sociétés belges qui ont pignon sur rue. Je m’indigne contre les entreprises qui emploient de la main d’œuvre étrangère moins chère. Recruter à l’Est ou au Sud de l’Europe fausse le marché et les prix.

Besoin d’une mission de transport ?

devis gratuit

travailler chez euro trafic

plus d’infos

Transport nationaux & internationaux

entreposage & logistique

manutention toute marchandise